Accueil » Solidarité Soboyo (Lyon)

Solidarité Soboyo (Lyon)

Publicités

A Lyon des amis entourant quelques membres descendants de « Soboyo » ont décidé de créer une association « Solidarité Soboyo » pour soutenir les femmes et membres de « Soboyo » à Bangui et par là contribuer à vaincre la misère en Centrafrique.

C’est une façon concrète de garder des liens et de consolider notre amitié avec ces femmes, ces hommes, ces enfants, ces jeunes qui se débattent là-bas dans un climat de grande insécurité et détresse.

 Les PROJETS de Solidarité Soboyo sont ceux de « Soboyo » à Bangui accueillis et examinés dans l’écoute et le dialogue.

Nous poursuivons actuellement deux objectifs primordiaux :

1) le soutien de microprojets leur permettant de générer sur place des revenus

  • La fabrication artisanale et la commercialisation de savons à prix plancher pour rester à la portée des plus démunis dans les quartiers.
  • L’achat de T-Shirt blancs qu’ils ont ensuite fait imprimer à Bangui pour s’identifier en tant que « Soboyo », dans le souci de renforcer le sentiment d’appartenance à un même groupe.
  • La culture de maïs et de manioc à titre vivrier.
  • L’acquisition d’un moulin à grain : ils ont assuré de leur côté un abri en brique et ciment qui a, malheureusement, été anéanti dansla guerre.
  • A leur demande, nous avons pu nous acquitter d’autres achats: deux congélateurs coffres; un générateur solaire pour faire fonctionner un congélateur sans interruption ni variations de courant (l’électricité étant de moins en moins distribuée) ; une imprimante ; une tronçonneuse et une affûteuse.
  • La récupération de dons: matériel informatique, bicyclettes et accessoires, vêtements, fournitures scolaires.
  • En novembre 2015, nous avons pu envoyer ces achats et ces dons en participant à un container humanitaire lequel devrait arriver à Bangui courant janvier 2016.

2) le soutien au devenir des enfants et des jeunes laissés pour compte dans la pénurie et le désarroi engendrés par l’instabilité politique actuelle.

Au plus fort de la guerre et encore actuellement nous tâchons d’envoyer ponctuellement, à titre de soutien alimentaire, un peu d’argent réparti entre les familles Soboyo, surtout où là il y a les enfants.

 

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :